Agenda Du Vin

Edition du 20/09/2016
 

CHATEAU DU GRAND BOS

Référence

Château du GRAND BOS

un authentique cru bourgeois


Situé au rang de 1er Grand Vin Classé au classement du Guide DUSSERT-GERBER 2013, le Château du Grand Bos fait des vins de Graves depuis le XVIIe siècle. Le lieu, vignoble de clairière entouré de bois de chênes, de pins maritimes, de châtaigniers et d’acacias sur 30 ha d’un seul tenant, est un espace de paix et de sérénité que nulle vision d’habitation étrangère ne vient polluer. La demeure, bordée par un parc où se remarquent des arbres centenaires, est un modèle de sobre harmonie, avec ses ailes de communs entourant une cour carrée fermée par une grille. La première construction du XVIIe siècle a fait l’objet de restaurations à deux reprises, en 1771 et en 1988, et seulement 9 familles ont possédé ce “Bourdieu” (dès le moyen-âge à Bordeaux, le Bourdieu est un domaine à vocation viticole et vinicole fondé par les Bourgeois de Bordeaux et commandé par une demeure souvent de belle architecture entourée de ses communes) depuis la fin du XVIIe siècle jusqu’à nos jours, dont celles des CROZILHAC, à la fois Bourgeois de Bordeaux et Seigneurs de Lescaley et de Laguloup, de 1650 à 1830. Aujourd’hui, la famille VINCENT-ROCHET, amoureuse de la nature, entourée d’une équipe où s’allient compétence, jeunesse, et expérience, met sa passion et son talent dans la culture traditionnelle de ses vignes et dans l’élevage de ses grands vins en associant la tradition rigoureuse du Bordelais à la modernité qui permet de maîtriser soigneusement leur vinification et leur vieillissement. Comme tous les vins de l’AOC GRAVES, ceux du Grand Bos sont obligatoirement des vins d’assemblage, les monocépages étant interdits. Les BLANCS sont majoritairement de sémillon (la douceur, l’aptitude au vieillissement), suivi par le sauvignon (le fumé), avec un faible pourcentage de muscadelle (la saveur légèrement musquée). Les deux premières années, ils ont de la fraîcheur, de la minéralité, et des arômes rappelant des fleurs ou des fruits, apportés par les variétés cultivées. Entre la deuxième et la troisième année, il y a une période de quelques mois où ils peuvent se fermer. Après cela, ils vont voir le fruit s’estomper et acquérir le bouquet qui se prolongera en s’affinant pendant environ 5 à 7 ans. Ensuite apparaissent des saveurs de type Xérès que certains apprécient mais que d’autres n’aiment pas. À chacun de décider s’il recherche ces saveurs particulières ou s’il préfère boire ses blancs dans les cinq ans. Les ROUGES sont équilibrés entre le cabernet-sauvignon (la finesse aromatique, la pureté) et le merlot (la rondeur, le corps) avec un petit apport de ce merveilleux cépage qu’est le petit verdot (la vivacité, la puissance, la subtilité aromatique et l’aptitude au vieillissement). Eux aussi ont leur période de jeunesse où le fruit domine tandis que les tanins sont très présents, période qui dure de 3 à 5 ans. On peut aimer goûter un vin jeune. Ensuite arrive la période de maturité avant la plénitude qui survient entre 5 et 10 ans selon les millésimes où le bouquet se substitue au fruit avec des nuances de grillé, de rôti, d’épices, de venaison ou de sous-bois. Au-delà, c’est l’apogée où les tanins se fondent peu à peu complètement et où les saveurs en bouche se font plus complexes. Au Grand bos, même dans les millésimes moyens les vins se gardent au moins 10 ans et pour les bonnes années, ils atteignent 20 ans sans problème dans une bonne cave. Les vins rouges doivent être bus à une température de 16 à 17°C, et les vins blancs entre 7 et 9°C et jusqu’à 10 à 12°C pour des vins plus vieux. Nous préconisons de les transférer sans brusquerie dans une carafe, ce qui permet d’éliminer avec les dernières gouttes le dépôt naturel cristallisé au fond de la bouteille et surtout de favoriser, par l’aération, l’émergence du bouquet. C’est cette dernière raison qui nous conduit à conseiller aussi le carafage pour des vins jeunes. Voici quelques commentaires sur les divers millésimes qui sont tous différents : Rouge 2005 : robe sombre, grenat aux reflets violine. Nez riche et complexe aux notes de fruits (cerise), de poivre et de sous-bois. En bouche, structuré, ample, équilibré. Finale longue et majestueuse. Rouge 2008 : robe pourpre profonde et dense. Nez épanoui, complexe et riche (baies noires, vanille). En bouche, structure maîtrisée, onctuosité, complexité (cassis, mure), pleine et fondue à la fois. Finale ample et expressive. Rouge 2009 : robe moirée, reflets rubis profond. Nez capiteux à nuances réglisse/caramel. En bouche, puissant et charnu, structuré, aux tanins serrés avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois). Bonne persistance. Rouge 2010 : robe sombre somptueuse. Nez épanoui, osmose entre les fruits et les tanins serrés et fins. En bouche corps robuste et savoureux, sur les fruits rouges et noirs bien mûrs, la réglisse et le caramel. Très bel équilibre, finale longue et savoureuse. Rouge 2011 : belle robe sombre aux reflets cerise, nez doux, agréablement persistant très légèrement épicé avec une petite touche cannelle. Attaque ronde et puissante amenant un corps long, charnu et capiteux. Des tanins présents sans être agressifs donnent une bonne longueur. au palais. Rouge 2012 : robe grenat à reflets limpides et brillants. Nez boisé sur des arômes de fruits rouges et noirs, marqués par d’élégantes notes de vanille et d’épices. Après une attaque gourmande, franche et ronde, apparaissent des arômes toastés et vanillés avec des tanins puissants qui soulignent une finale longue et savoureuse. Blanc 2011 : couleur jaune-vert superbe, brillante, lumineuse. Nez intense de fruits secs (amande, figues) et d’agrumes (écorce d’orange et de citron) évoluant vers des nuances plus exotiques (mangue, ananas). En bouche attaque fraîche et délicate. Évolution grasse, acidulée, reflet fidèle du nez fruits secs et agrumes. Bon équilibre avec une finale légèrement minérale, superbe longueur. Vin alliant tradition et terroir. Blanc 2013 : robe pâle à reflets verst brillants. Nez vif, élégant, floral, net, sur les agrumes. Bouche fraîche, grasse, fruitée. Très belle finale, ample et persistante.

   

CHATEAU DU GRAND BOS

André Vincent

33640 Castres
Téléphone : 05 56 67 39 20
Télécopie : 05 56 67 16 77
Email : chateau.du.grand.bos@free.fr





> Le palmares des vins


SAINT-EMILION SATELLITES
e_saint-emilion-sat.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
BÉCHEREAU
CHEVALIER-SAINT-GEORGES
ROUDIER
GRAND-CORMIER
VIEUX CHÂTEAU SAINT-ANDRÉ
LA FLEUR GRANDS-LANDES
VIEUX CHÂTEAU DES ROCHERS
JURA PLAISANCE
PIRON
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

HAUT-SAINT-CLAIR
CHÊNE-VIEUX
VAISINERIE
BRANDA
GUIBOT
LA GRAVE LES ROCHERS

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

GRENIÈRE
MACQUIN
MOULIN DE GRENET
POITOU
TOUR DE GRENET
TOUR DU PAS SAINT-GEORGES
La CLAYMORE
LA PERRIÈRE
HAUT-PIQUAT
LA JORINE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
VIEILLE TOUR MONTAGNE
PUYNORMOND
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

BEL-AIR
DURAND-LAPLAGNE

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

DUMON-BOURSEAU
CROIX DE CHOUTEAU



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

(ERMITAGE GARENNE)
GONTET-ROBIN

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

(VIEUX-BUSQUET)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine MAESTRACCI


Camille-Anaïs, jeune femme passionnée, envisage la culture en biodynamie, vient de faire construire un chai de vieillissement pour ses vins, même pour le rosé, pour lequel elle s’attache à démontrer le réel potentiel de garde. Formidable Vin de Corse E Prove rosé gris 2014, un vin sec et suave à la fois, de bouche très subtilement parfumée, gras mais bien nerveux, d’une grande persistance d’arômes au palais, avec des notes de rose et de mûre, légèrement épicé, de bouche très élégante. Superbe Villa Maestracci rouge 2010, au nez de fruits surmûris (framboise, cassis) et d’humus, de bouche intense et dominée par le pruneau confit, est un vin très typé, tout en persistance, qui poursuit une belle évolution, et que l’on peut associer avec une casserole d'agneau aux oignons et raisins secs ou des feuilletés de cèpes au foie gras. Le Vin de Corse Calvi E Prove rouge 2012, vieilli en fûts, de couleur intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de petits fruits mûrs (cassis, griotte) et de garrigue, aux tanins riches et bien fondus, qui poursuit son évolution. Le Clos Reginu rouge 2013 allie structure et charme, au nez complexe (cassis, fumé...), bien charpenté, de robe soutenue et brillante, opulent, fin et charnu à la fois, de belle évolution. Excellent Clos Reginu rosé 2014, au nez de rose et de garrigue, délicat, franc, développant en bouche des arômes puissants de fruits frais, une touche d’amande, un vin ample, vraiment charmeur comme le Clos Reginu blanc, fin et rafraîchissant, aux arômes flatteurs d’agrumes et de genêt, délicatement suave, un vin à servir avec une cervelle de veau maître d'hôtel ou un risotto au fromage.

Michel et Camille-Anaïs Raoust
Route de Santa Reparata
20225 Feliceto
Téléphone :04 95 61 72 11
Télécopie :04 95 61 80 16
Email : clos.reginu@wanadoo.fr
Site personnel : www.domaine-maestracci.com

André VIELWEBER


Un vignoble de 4 ha, principalement en coteaux. Beaucoup de travaux sont effectués manuellement pour une précision et une qualité optimale. La vinification allie donc tradition et modernité. “Nous sommes en agriculture biologique, précise-ton, enherbement un rang sur deux, l’autre étant labouré, traitements phytosanitaires limités. Une viticulture biologique pour une viticulture durable.” Très réussi, le Riesling Grand Cru Rosacker 2011, parfaitement équilibré, au nez complexe, un vin bien fondu, de bouche intense où dominent la rose et les fruits secs, d’une belle longueur. Beau Gewurztraminer Vieilles Vignes 2012, épicé comme il se doit, de bouche harmonieuse, généreux, d’une grande richesse aromatique, à la robe intense. Le Pinot noir rouge d’Alsace 2014, tout en charme, est dense en bouche, avec des nuances où l’on retrouve la framboise, la violette et les épices. Goûtez le Riesling Vieilles Vignes, d’une belle couleur jaune clair, au nez dominé par les fleurs (rose, aubépine), de bouche très fruitée et fine.


1 & 3, Grand'Rue
68150 Hunawihr
Téléphone :03 89 73 62 63 et 06 25 94 29 82
Email : vins.alsace.vielweber@wanadoo.fr

GODINEAU Père et Fils


Toujours au sommet avec ce superbe Bonnezeaux Malabé 2013, velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes de pain grillé et de fruits frais, tout en bouche, aux nuances d’abricot et de miel, d’une belle longueur. Le 2011 poursuit sa belle évolution, un grand vin gras et dense, aux connotations confites subtiles (mandarine, coing), de bouche profonde et persistante, d’une longue finale aromatique, de grande garde. Beau Bonnezeaux Melleresses 2013, fin et mûr à la fois, tout en subtilité aromatique, avec cette nuance de fruits confits bien persistante en finale. Tout aussi séduisant, le Bonnezeaux 2011, de robe jaune doré, alliant puissance et structure, aux arômes de fruits confits et d’épices, est d’une longue finale complexe. Goûtez le Coteaux du Layon Faye d’Anjou, riche en arômes de fleurs et d’épices, d’une belle longueur, le Coteaux du Layon blanc 2011, aux notes de fleurs, de pêche et de noisette, tout en délicatesse et suavité en finale, l’Anjou blanc, au nez de noisette et de fruits frais, bien rond, typé et aromatique, avec ce côté de musc subtil. Excellent Anjou rouge 2011, charnu, au nez de violette et de fruits rouges surmûris, avec des tanins amples et mûrs.


Domaine des Petits-Quarts - La Douve
49380 Faye-d’Anjou
Téléphone :02 41 54 03 00
Télécopie :02 41 54 25 36

CHAMPAGNE LAURENT-GABRIEL


En 1982, Daniel Laurent reprend l'exploitation familiale de ses parents. Son père ne produisait qu'une infime partie de sa récolte en champagne qu'il réservait à quelques amis et clients, le reste était vendu au négoce champenois, à la vendange en raisins. Dès l'automne 1982, il décide de produire son propre Champagne, avec l'aide de son épouse, et déposent leur marque actuelle "Champagne Laurent-Gabriel". Depuis 2001, Marie-Marjorie, leur fille les a rejoints. L'exploitation est très modeste, 2, 5 ha de vignes qui produisent environ 18000 bouteilles de Champagne par an. Les vignes sont situées sur deux terroirs 90% à Avenay Val d'Or classé 1er Cru et Avize classé Grand Cru. Remarquable Champagne cuvée Prestige Millésime 2000 (80% Pinot noir, 20% Chardonnay), issu d’une vinification sans fermentation malolactique et sans passage au froid, élevage environ 6 mois en fûts de chêne, où toute la complexité du Pinot noir, s’exprime, un Champagne généreux et élégant, de mousse persistante, très fruité, une cuvée d’une jolie intensité aromatique (brioche, pêche), ample au nez comme en bouche. Le Champagne brut Carte d’Or (75% Pinot noir, 15% Chardonnay, 5% Pinot meunier, provenant des années 2006 et 2007 et années de réserve), est tout en arômes, avec ce nez de petits fruits frais, de tilleul et d’amande, un beau Champagne suave, de mousse fine, mêlant rondeur et nervosité, tout en charpente, d’une belle finale. La cuvée Grande Réserve brut (75% Pinot noir, 15% Chardonnay, 10% Pinot meunier, année 2005 avec des vins de réserve, sans fermentation malolactique, sans passage au froid, et un passage de 4 à 6 mois en fûts de chêne), classique et bien équilibrée, de bouche fruitée, un Champagne très harmonieux, généreux et charmeur, puissant au palais.

EARL Laurent-Gabriel
2, rue des Remparts
51160 Avenay - Val d'Or
Téléphone :03 26 52 32 69
Télécopie :03 26 59 92 08
Email : champagnelaurent-gabriel@vinsdusiecle.com
Site : champagnelaurent-gabriel
Site personnel : www.laurent-gabriel.com


> Nos dégustations de la semaine

Domaine des GRAVES D'ARDONNEAU


Une histoire de passion familiale pour ce domaine de 50 ha, où trois générations travaillent ensembles. Chacun apportant son savoir-faire et son amour du métier de vigneron, alliant tradition et modernité.
Ils élèvent ce Blaye Côtes de Bordeaux cuvée Prestige 2009, vinification en cuves inox thermorégulées, élevage en fûts neufs pour moitié et 12 mois en fûts d'un vin pour l'autre partie, médaille d'Argent au Challenge International du vin 2011, alliant rondeur et charpente, de bouche concentrée aux arômes de griotte confite et de sous-bois, avec des tanins ronds (8 € environ). La cuvée Tradition 2009, tri rigoureux de la vendange, vinification traditionnelle en cuves Inox, élevage 18 mois en barriques de 2 à 5 ans, est un vin équilibré, aux tanins savoureux, de bouche classique, de charpente soutenue (6 €). Tout en nuances, le Blaye Côtes de Bordeaux blanc cuvée Prestige 2011, 90% Sauvignon et 10% Colombard), vinification en fûts de chêne neufs et élevage sur lies en fûts avec batonnage régulier, est d'une belle élégance, au nez de fleurs et d'épices, très harmonieux et suave en bouche (8 €), tandis que le Bordeaux blanc sec Sauvignon 2011, plus frais, est à prévoir sur des crevettes (5 à 6 €). Pas de quoi hésiter.

Simon Rey et Fils
Ardonneau
33620 Saint-Mariens
Tél. : 05 57 68 66 98 et 05 57 68 18 94
Fax : 05 57 68 19 30
Email : gravesdardonneau@wanadoo.fr
www.gravesdardonneau.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château LA CLAYMORE


Vignoble de 33 ha de vigne (28 en Lussac Saint-Émilion, 2 en Montagne Saint-Émilion et 3 en Bordeaux Supérieur).
Leur Lussac Saint-Émilion La Haute Clyamore 2014, 70% Merlot, 20% Cabernet franc et 10% Cabernet-Sauvignon, marqué par des notes d’épices et d’humus caractéristiques, des tanins bien équilibrés et ronds à la fois, une bouche corsée, est un vin bien corsé et classique (12 €).
Le Montagne Saint-Émilion Château Grand Barail 2014, 75% Merlot, 15% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc, est généreux, à dominante de pruneau, de cannelle, de belle robe pourpre, alliant une finesse tannique à une rondeur persistante (9,80 €).

Maria Dolorès et François Linard

Alain BERNARD


Une Maison fondée en 1912 par le grand-père Arthur Bernard, un vigneron animait par la passion... et le travail. Actuellement ce sont ses petits-enfants qui ont pris la succession, dans le désir de pérenniser cette tradition et ses valeurs familiales. Affiliés à la Fédération Régionale des Vignerons Indépendants de Champagne, ils garantissent l'authenticité de leurs produits. Ils n'achètent ni vin, ni raisin, et aucune élaboration n'est faite en coopérative. Les vendanges sont exclusivement manuelles, et le tout est mené avec passion et respect des terroirs, ce qui ne m'est pas indifférent.
J'ai donc beaucoup apprécié ce Champagne cuvée Grande Réserve Extra brut, parts égales de Chardonnay et de Pinot Noir, un Premier Cru de 2004, avec passage en fûts de chêne bourguignons (21 €). Très joli Blanc De Noirs Grand Cru, un pur Pinot Noir issu de Pierre Robert, une parcelle en Grand Cru d'Ay, une cuvée vinifiée sans chaptalisation et sans dosage, (26 €). La cuvée Fût de Chêne, finement bouqueté, de bouche persistante, avec ces notes florales subtiles auxquelles s'ajoutent les fruits secs, tout en arômes (19,50 e), tout en bouche comme ce Demi-Sec Premier Cru (60% Chardonnay, 35% Pinot Noir et 35% Pinot Meunier), tout en suavité (14 €). Joli Rosé de Saignée (23 €). Les prix sont particulièrement sages. Pas d'hésitation.

Benoît et Isabelle Bernard

> Les précédentes éditions

Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015

 



Château BRAN de COMPOSTELLE


Domaine de la CROIX BLANCHE


Pierre ARNOULD EARL


Cru LAMOUROUX


Charles MIGNON


Château HENNEBELLE


Château FOURCAS-DUPRÉ


Domaine de La VIEILLE


Domaine Les CASCADES


CLOS DES LUNES


BAUMANN-ZIRGEL


Domaine de La GAUTERIE


Château SAINT-ESTEVE D'UCHAUX


GODINEAU Père et Fils


Domaine MORTET Père et Fils


Domaine de MONTIGNY


Domaine CHAMPEAU


Vignoble André HARTMANN



CHAMPAGNE GOSSET


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


EARL GUY MALBETE


CHATEAU VALGUY


EARL FREY CHARLES ET DOMINIQUE


DOMAINE CRET DES GARANCHES


CHATEAU DES PEYREGRANDES


SCEA CHATEAU CAILLIVET


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


H. DARTIGALONGUE ET FILS


CHATEAU MACQUIN


DOMAINE DU CHALET POUILLY


SCE DU CLOS BELLEFOND



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales